Creality

Caractéristiques de la Ender3

Tout juste reçue et déballée, nous vous présentons la Ender 3 de Creality, que l’on pourrait qualifier de « petite soeur » de la CR-10. Au programme de cet article : le contenu du carton, présentation des caractéristiques de la machine et nos premières impressions !

Creality Ender 3 : Caractéristiques techniques

Commençons par voir les caractéristiques techniques telles que présentées par la marque :

  • Volume d’impression de 22 x 22 x 25 cm (largeur x profondeur x hauteur)
  • Buse de 0.4 mm
  • Plateau chauffant (110°C Max)
  • Épaisseur de couches minimums de 0.05 mm jusqu’à 0.4mm
  • Vitesse de 20 à 180 mm/s
  • Châssis en aluminium
  • Plateau avec une surface d’adhésion spéciale détachable.
  • Connection USB et MicroSD (fournie)

En résumé on retrouve donc :

  • une surface d’impression de 22cm x 22cm x 25cm de haut
  • la buse fournie est de diamètre 0.4 (un classique) mais bien évidemment on peut mettre des buses de diamètres différents
  • la résolution d’impression est équivalente à la plupart des imprimantes du marché
  • les vitesses d’impressions idem
  • comparativement à une anet A8 une force est de retrouver sur une imprimante a 150€ un châssis totalement en aluminium
  • je dois dire que le revêtement du plateau fourni sur la Ender 3 est un des meilleurs que j’ai eu l’occasion de tester. Il accroche vraiment bien et surtout ne laisse pas de trace lorsqu’on enlève les pièces. Je le souligne car généralement les revêtements prennent pas mal de dégâts au fur et à mesure des impressions. C’est une des raisons pour laquelle sur la plupart des imprimantes que j’ai eu, j’imprime sur verre/miroir. Mais sur cette Creality Ender 3 je dois dire que le buildtak d’origine fait très largement le travail sans ajouts autres.
  • un autre point important sur ce revêtement c’est qu’il est épais et détachable. CELA EST FICHTREMENT PRATIQUE POUR DÉCROCHER LES PIÈCES

Le plateau chauffant est toujours présent, mais la Ender 3 est plus proche de la CR-10 que de la CR-10S : guidage de l’axe Z par un seul côté, et pas de détecteur de fin de filament.

En revanche elle dispose bien de la reprise d’impression en cas de coupure de courant, et le boitier de contrôle avec son écran a été directement intégré au chassis, ce qui la rend assez compacte et plus facile à déplacer.
On notera aussi la présence de molettes de grandes tailles pour le réglage du plateau : c’est un petit détail mais qui ajoute du confort, cela faisait partie des upgrades les plus fréquemment imprimées sur sa grande soeur !

A l’ouverture du carton …

Le contenu complet du carton de la Ender 3.

Pour rester dans la comparaison avec la CR-10, on voit tout de suite que le montage prendra un peu plus de temps : certaines parties arrivent pré-assemblées mais avec un peu plus de travail tout de même que pour sa grande.

En plus des pièces qui composent l’imprimante, on retrouver les accessoires classiques : spatule et pince coupante, les clé allen nécessaires au montage, une micro SD de 8Gb et son lecteur en USB. Une buse supplémentaire est également fournie dans les pièces de rechange.

Le manuel

Le manuel fourni pour le montage (également dispo en pdf) est assez clair. Quelques petits manques se font ressentir (le type de vis à utiliser pas toujours indiqué) mais avec un peu de bon sens rien de complexe.

Le montage en 30 minutes annoncé est peut-être légèrement optimiste, en prenant notre temps nous avons compté 45 minutes pour le montage, et un petit quart d’heure pour les vérifications et la calibration. Celle-ci se fait sur le même principe que toutes les machines du même type : après avoir mis la tête en position home, on la déplace au 4 coins du plateau pour ajuste manuellement la hauteur à l’aide des molettes sous le plateau.

On termine cette description par une petite vue de côté de la machine une fois montée, qui vous permettra de voir le positionnement de l’écran et du boitier d’alimentation :

Pour finir, nos impressions …

Nous commençons tout juste à utiliser la machine mais il semble que tout comme pour la CR-10 la qualité d’impressions soit au rendez-vous. Sans surprise puisque mécaniquement la machine est très similaire : même hotend, même positionnement de l’extrudeur, même structure rigide en profilés …

Si l’on devait trouver des points négatifs, le positionnement du support de bobine ne paraît pas optimal : au dessus de la machine qui est déjà haute, le fil n’arrive pas directement en face de l’entrée de l’extrudeur : nous allons surement rapidement trouver une autre solution pour placer celle-ci.

Le plateau

Nous avons aussi constaté un plateau légèrement bombé, qui se relève aux 4 coins. Le défaut n’est pas majeur mais pourra surement se révéler gênant sur des impressions grand format : il est probable qu’un plateau en verre soit très rapidement installé sur la machine.

Que ces quelques points de détail ne vous refroidissent pas : au tarif de la machine le rapport qualité/prix est très clairement favorable, et avec cette machine Creality s’attaque avec brio aux plus petits budgets, et à ceux qui ne cherchent pas forcément à tout prix des volumes d’impression phénoménaux (entre nous, avec 22cm il y a déjà de quoi s’occuper !).

Tags
Afficher plus

Seb

Passionné d'informatique et autodidacte, j'aime les technologies nouvelles..

Laisser un commentaire

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer